torchonner


torchonner

torchonner [ tɔrʃɔne ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1872; « rosser » 1452; de torchon
Fam. Exécuter (un travail) rapidement et sans soin. bâcler, torcher. P. p. adj. Du travail torchonné, bâclé.

torchonner verbe transitif Familier. Exécuter en hâte et sans soin : Torchonner un travail.

⇒TORCHONNER, verbe
A. — Empl. trans., vx. Essuyer quelque chose avec un torchon pour le nettoyer. On s'asseyait à la table de merisier rouge que la fille torchonnait en deux coups avant de poser la bouteille (POURRAT, Gaspard, 1925, p. 176). On prend ses repas dans une cuisine, et (...) on s'y attarde pour préparer le café ou torchonner la vaisselle (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 293). P. métaph. Les nuages torchonnaient le ciel, d'un bleu strict (H. BAZIN, Tête contre murs, 1949, p. 342).
Au fig., fam. Exécuter quelque chose rapidement et sans soin. Torchonner son cahier, un texte, son travail. (Dict. XIXe et XXe s.). Part. passé en empl. adj. C'est un travail torchonné (Dict. XIXe et XXe s.).
B. — Empl. intrans. Exécuter des travaux de nettoyage. L'adjointe préside, à deux pas de la balustrade, moi je torchonne au fond du préau, ou même dans une des classes (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 100).
Prononc.:[], (il) torchonne [-]. Étymol. et Hist. 1. 1452 « rosser » (ARNOUL GRÉBAN, Mystère de la Passion, éd. O. Jodogne, 3764); 2. a) 1564 « essuyer (une bête) avec un bouchon de paille » (RABELAIS, Cinquiesme Livre, éd. Ch. Marty-Laveaux, VII, p. 31); b) 1808 « chiffonner, friper » (HAUTEL); c) 1852 « frotter avec un torchon » (HUMBERT); 1872 « exécuter rapidement, sans soin (un dessin) » (LITTRÉ). Dér. de torchon; suff. -onner. Fréq. abs. littér.:10.

torchonner [tɔʀʃɔne] v.
ÉTYM. 1872; « rosser », v. 1450; « bouchonner », v. 1553; de torchon.
A V. tr.
1 Vx ou régional. Nettoyer, essuyer, frotter avec un torchon.Par métaphore. || « … de grands haillons noirs torchonnent le ciel » (J.-R. Bloch, …et Compagnie, p. 262).
2 Fig., fam. Exécuter (un travail) rapidement et sans soin. Bâcler, gâcher, 1. torcher.P. p. adj. || Travail torchonné.Vx. Mal fait, mal présenté, sale.
0 Je laissai s'accumuler la poussière sur et sous les meubles, et je me gardai bien de rien toucher au désordre des salons et des chambres. À la place des maîtres, moi, j'aurais eu honte de vivre dans un intérieur pareillement torchonné.
O. Mirbeau, le Journal d'une femme de chambre, p. 359.
B V. intr. (1904). Exécuter des travaux de nettoyage.
DÉR. Torchonnement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • torchonner — (tor cho né) v. a. Frotter, nettoyer avec un torchon.    Fig. et familièrement. Faire mal, faire salement. Vous avez torchonné ce dessin. ÉTYMOLOGIE    Torchon. On a dit (XIVe siècle) torchonnierement, pour négligemment, Arch. nat. jj75, pièce 58 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • torchonner — v.t. Exécuter mal et sans soin …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • torcher — [ tɔrʃe ] v. tr. <conjug. : 1> • XVe; torchier mil. XIIe; de torche (1o) 1 ♦ Fam. Essuyer pour nettoyer. « Petit Pouce venait de torcher la dernière goutte de jus » (Queneau). ♢ Fam. Essuyer les excréments de. Torcher le derrière d un… …   Encyclopédie Universelle

  • torchonnement — [tɔʀʃɔnmɑ̃] n. m. ÉTYM. D. i.; de torchonner. ❖ ♦ Action de torchonner; son résultat. 0 Un astiquage, un torchonnement hystériques faisaient étinceler le verre, sa carapace d argent et la cuillère. Pierre Girard, le Gouverneur de Gédéon, p. 96 …   Encyclopédie Universelle

  • TRAVAIL — ON en a fait maintes fois la remarque: l’apparition du mot «travail» est relativement récente. Cela ne signifie certes pas que la réalité désignée par ce mot le soit également, ni qu’il existât jamais de sociétés se livrant à la complète oisiveté …   Encyclopédie Universelle

  • cochonner — [ kɔʃɔne ] v. <conjug. : 1> • 1403; de cochon 1 ♦ V. intr. Vieilli et rare Mettre bas, en parlant de la truie. 2 ♦ V. tr. (1808) Fam. Faire (un travail) mal, sans soin, salement. C est du travail cochonné. ⇒ saloper, torcher. ♢ Salir. Je… …   Encyclopédie Universelle

  • gâcher — [ gaʃe ] v. tr. <conjug. : 1> • déb. XIVe; « laver » XIIe; frq. °waskan 1 ♦ Délayer (du mortier, du plâtre) avec de l eau. « Dès demain mon gars montera aux échelles et il gâchera le plâtre comme son père » (Guilloux). 2 ♦ (XVIIIe) Fig.… …   Encyclopédie Universelle

  • nettoyer — [ netwaje ] v. tr. <conjug. : 8> • 1175; de net 1 ♦ Rendre net, propre, en débarrassant de tout ce qui ternit ou salit. Nettoyer des vêtements. ⇒ dégraisser, 2. détacher, laver, savonner. Nettoyer la maison (cf. Faire le ménage). ⇒ balayer …   Encyclopédie Universelle

  • torchon — [ tɔrʃɔ̃ ] n. m. • fin XIIe; de torcher 1 ♦ Techn. Torche (1o). 2 ♦ (1330) Cour. Morceau de toile qui sert à essuyer la vaisselle, les meubles. ⇒ essuie mains, essuie verres. Donner un coup de torchon sur la table. « La femme les prit l un après… …   Encyclopédie Universelle

  • -onner — ⇒ ONNER, suff. Suff. fam. à valeur dimin. et/ou fréquentative, parfois péj., s ajoutant à des bases verbales le plus souvent du 1er groupe, ou à des bases onomat. exprimant un bruit sourd et continu. I. onner A. 1. [La base est un verbe exprimant …   Encyclopédie Universelle